Marché Patrimoine

Lancé par Patrimoine suisse et Vacances au cœur du patrimoine, le projet «Marché Patrimoine – La plateforme des bâtiments historiques» propose des édifices présentant un intérêt architectural à des amoureux de la culture du bâti.

Haus am Bach Spluegen
Cette maison à Splügen (GR), dessinée par l’architecte Ernst Gisel, a déjà trouvé un nouveau propriétaire. (Photo Ralph Feiner)

En Suisse, d’innombrables maisons dignes d’être préservées et protégées sont à l’abandon et tombent en ruine. D’un autre côté, de nombreux amateurs et acquéreurs potentiels de maisons anciennes n’ont pas accès aux offres, car ces produits de niche sont perdus dans le marché immobilier. C’est là qu’intervient Marché Patrimoine. L’objectif de ce projet consiste à servir d’intermédiaire pour l’acquisition d’édifices historiques par des personnes intéressées. Ainsi les bâtiments seront mis en valeur du point de vue architectonique et préservés à long terme en tant qu’éléments importants de l’histoire régionale. Ils continueront de forger l’identité des paysages culturels.

A l’origine du projet, Patrimoine suisse et la fondation Vacances au cœur du patrimoine œuvrent depuis des années en faveur de la diversité de la culture du bâti en Suisse. Patrimoine suisse le fait principalement dans le cadre de son engagement politique, la fondation donne de son côté un avenir à des maisons historiques en les louant comme logements de vacances. Le projet Marché Patrimoine vise à faciliter la vente de bâtiments historiques en Suisse aux amateurs de tels objets. L’offre ne se limite pas aux maisons d’habitation mais s’étend aux édifices artisanaux, industriels et agricoles également.

Site Web

Marché Patrimoine – La plateforme des bâtiments historiques

Partenaire du projet

Fondation Vacances au cœur du patrimoine – créée en 2005 par Patrimoine suisse

Contexte

«Marché Patrimoine – La plateforme des bâtiments historiques» est un projet issu d’un concours de l’Office fédéral de la culture (OFC) pour l’Année européenne du patrimoine culturel 2018. Le projet, qui figurait parmi les onze lauréats, a été réalisé avec le soutien financier de l’OFC.