La réflexion et l’action de Patrimoine suisse privilégient depuis des décennies le développement durable et, partant, une gestion prudente des ressources.

Patrimoine suisse s’engage pour une gestion parcimonieuse des ressources matérielles. Le sol, l’air, l’eau, les énergies non renouvelables, mais le patrimoine bâti également, sont des biens qui peuvent s’épuiser ou disparaître. Il faut faire en sorte qu’ils puissent encore être utilisés à très long terme. Nous soutenons les solutions intelligentes dont les effets sont prévisibles.

Les débats actuels sur le climat et les aspirations de la société en faveur du développement durable renforcent Patrimoine suisse dans sa position. Simultanément, les débats du moment et les changements politiques qu’ils entraînent offrent à l’association une occasion unique de concrétiser sa contribution à la durabilité de l’environnement construit et non construit.

Patrimoine bâti, énergie et climat

Le réchauffement climatique planétaire représente l’un des défis majeurs de notre époque. Patrimoine suisse soutient pleinement la stratégie énergétique nationale et adhère à l’objectif d’une Suisse climatiquement neutre à l’horizon 2050. L’association s’implique d’ailleurs activement dans ce sens. De son point de vue, l’objectif «zéro émission nette» énoncé dans la Stratégie énergétique 2050 peut cependant être atteint sans porter atteinte au patrimoine bâti ni assouplir les dispositions de protection y relatives. Si l’on veut éviter que le tournant énergétique ne s’accomplisse au détriment de la substance bâtie historique et de l’identité culturelle du pays, il est impératif de chercher des solutions spécifiques.

Campagne climat et culture du bâti

En juin 2021, les principaux acteurs des domaines du patrimoine culturel, de l’architecture, du paysage et de l’aménagement du territoire en Suisse ont lancé la Campagne climat et culture du bâti. Ensemble, ils s’engagent en faveur de l’objectif zéro émission et d’espaces de qualité et respectueux de notre identité. Une culture du bâti de haut niveau apporte une contribution essentielle à la réalisation des objectifs climatiques. La nouvelle Campagne climat montre la voie.

Campagne climat

Campagne climat et culture du bâti
Préservation du climat, culture du bâti et biodiversité: l’une n’exclut pas les autres. Les organisations de la Campagne climat et culture du bâti s’engagent en faveur de l’objectif zéro émission nette d’ici 2050.

Point de vue

Patrimoine bâti et politique climatique
Patrimoine suisse, septembre 2020

Approche globale

Série patrimoine, Patrimoine bâti et énergie: Cahier 1 – Approche globale.
La réussite du tournant énergétique nécessite une analyse de la valeur culturelle, écologique et économique à long terme de l’ensemble du patrimoine bâti de la Suisse.

24 pages, format A4, CHF 5.– (membres de Patrimoine suisse: gratuit)

Huit exemples

Série patrimoine, Patrimoine bâti et énergie: Cahier 2 – Amélioration énergétique des bâtiments d'habitation.
Huit exemples positifs sont présentés, qui montrent comment relever ces défis de manière responsable.

36 pages, format A4, CHF 5.– (membres de Patrimoine suisse: gratuit)

Énergie grise

L’énergie grise représente la quantité d’énergie non renouvelable dépensée lors du cycle de vie d’un bâtiment et des processus qui précèdent et suivent sa construction, de la fabrication des matériaux jusqu’à la démolition du bâtiment et à l’élimination des matériaux qui le composent. La plupart des monuments sont durable en soi, car à travers leur longévité et leur utilisation au fil des siècles, des ressources ont été et sont ménagées. Jusqu’à un passé récent, les coûts de l’énergie étaient élevés. En conséquence, la part de l’énergie grise dépensée pour les bâtiments anciens est basse. Comme le relève la Commission fédérale des monuments historiques dans son document de base «Énergie et monuments historiques», les normes développées pour les nouvelles constructions ne doivent pas être appliquées sans examen approfondi aux monuments.

Principe

Énergie et monuments historiques
Document de base de la Commission fédérale des monuments historiques (CFMH) du 22 juin 2018

Installations éoliennes et protection du paysage

En tant qu’énergie renouvelable, les éoliennes sont promues en Suisse par le biais de la rétribution à prix coûtant. Il est à prévoir que leur contribution augmentera significativement ces prochaines années. La production d’énergie verte est en soi très louable, mais ne doit pas se faire au détriment des sites et des paysages de valeur. Malheureusement, les projets de parcs éoliens se multiplient sans réelle coordination ou sont planifiés dans des zones protégées. Patrimoine suisse estime qu’une planification pour les grandes infrastructures est nécessaire au niveau national.

Prise de position

Installations d’éoliennes et protection du paysage
Prise de position de Patrimoine suisse, novembre 2010

Installations solaires

L’avenir est à l’énergie solaire. Sans elle, les objectifs de la stratégie énergétique nationale ne pourront pas être atteints. Cependant, la promotion de cette ressource ne doit pas aboutir à la destruction inconsidérée de valeurs constitutives de notre passé et de notre identité. Afin de protéger les monuments et les sites remarquables, il convient de se concentrer sur les emplacements offrant les potentiels inexploités les plus importants et d’abandonner la politique de l’arrosoir.

Prise de position

Installations solaires: aménager avec soin l’environnement bâti
Prise de position de Patrimoine suisse, novembre 2015