Environnement et développement durable

Tournant énergétique et patrimoine bâti

Le parc immobilier suisse doit apporter une contribution notable à la réduction de la consommation d’énergie. Les aides de la Confédération et des cantons incitent à investir – malheureusement dans des objets souvent mal choisis et dans des assainissements bâclés. Patrimoine suisse plaide en faveur d’une prise en compte accrue de la culture du bâti dans le tournant énergétique.

Le parc immobilier suisse doit apporter une contribution notable à la réduction de la consommation d’énergie. Les aides de la Confédération et des cantons incitent à investir – malheureusement dans des objets souvent mal choisis et dans des assainissements bâclés. Patrimoine suisse plaide en faveur d’une prise en compte accrue de la culture du bâti dans le tournant énergétique. Patrimoine suisse soutient le tournant énergétique dans son principe. Durant les dernières années, la Confédération et les cantons ont encouragé la rénovation du parc immobilier: de larges couches de la population souhaitent réduire la dépendance à l’égard des importations de pétrole et de gaz.

Ces subventions et ces déductions fiscales totalisant plusieurs milliards de francs bénéficient aux propriétaires entreprenants – sans que la valeur de leurs bâtiments ne soit prise en compte. Ce modèle répartit les fonds selon le principe de l’arrosoir. Pourtant, chaque maison a ses particularités: un bâtiment porteur d’identité dans une vieille ville ne présente pas la même valeur culturelle et économique qu’une villa à la campagne. De même, l’utilisation est souvent beaucoup plus écologique, grâce à des parcours plus courts et à une densité plus élevée.

A l’avenir, la durabilité véritable doit davantage tenir compte de facteurs comme la planification de l’espace, la mobilité et l’énergie grise et ne pas se référer uniquement à la quantité de matériaux de construction utilisés. Deux publications de la nouvelle «Série Patrimoine», explicitent cette position: la réussite du tournant énergétique nécessite une analyse de la valeur culturelle, écologique et économique à long terme de l’ensemble du patrimoine bâti de la Suisse. Huit exemples positifs sont présentés, qui montrent comme relever ces défis de manière responsable.

Renseignements et questions complémentaires

Patrimoine suisse, Patrick Schoeck
044 254 57 07, patrick.schoeck(at)heimatschutz.ch

 

Download
18_11_2015_foto1_01.jpg
Download
18_11_2015_foto3_01.jpg
Download
18_11_2015_foto4_01.jpg
Download
Communique_18_11_2015_01.pdf