Imprimer

Détails

Mecredi, 14 août 2019

Message culture 2021–2024: les organisations favorables avec quelques bémols

Les principales organisations de la culture du bâti saluent les projets relatifs au Message culture 2021-2024 et à la stratégie Culture du bâti de la Confédération. S’il apparaît effectivement urgent de dégager une vue d’ensemble des activités confédérales impactant le territoire, les organisations pointent toutefois un manque de ressources financières pour mener à bien les ambitions affichées.

La Confédération influe de diverses manières sur l’aménagement des territoires suisses. Avec l’actuel Message culture (2016-2020), elle a clairement démontré la nécessité aiguë d’un suivi qualité de ces activités et de la prise de mesures favorisant la culture du bâti. 

Le projet du prochain Message culture (2021-2024) manifeste la volonté de la Confédération de poursuivre le contrôle qualité et la coordination de ses activités impactant le cadre de vie suisse, sans toutefois mettre à disposition les moyens financiers requis à cet effet. Au vu du caractère essentiel que revêtent le Message culture et la stratégie Culture du bâti pour un développement des qualités spatiales et architecturales de la Suisse, les organisations signataires ont uni leurs voix pour se positionner conjointement. 

Elles disent donc oui à une compréhension globale de la culture du bâti dans toutes ses dimensions temporelles, incluant tant le patrimoine que le bâti contemporain et son évolution future. Elles approuvent le Message culture 2021-2024 de même que la stratégie Culture du bâti mais estiment qu’un budget réaliste doit être établi dans le domaine culture du bâti. 

En effet, les moyens prévus ne sont pas à la hauteur des objectifs formulés dans le plan d’action de la stratégie Culture du bâti. La baisse nette des contributions financières allouées à la préservation du patrimoine bâti et archéologique est incohérente au regard de la compréhension transversale de la culture du bâti mise en avant. 

Les organisations signataires retiennent les points suivants:

  • Elles sont favorables à l’établissement d’une stratégie interdépartementale Culture du bâti visant à examiner l’ensemble des activités confédérales à incidence territoriale à l’aune des exigences propres à une culture du bâti de qualité et à engager des mesures concrètes pour la promotion de la culture du bâti et la sensibilisation y afférente. Le vent de renouvellement au sein des départements constitue un signe positif.
  • Elles déplorent en revanche le fait que la conception globale de la culture du bâti sur laquelle repose tant le Message culture 2021-2024 que la stratégie Culture du bâti n’y soit pas rigoureusement appliquée. Le concept global de la culture du bâti tel que formulé dans le Message culture doit être pris en compte à la fois dans le cadre de la remise de distinctions et des activités de Pro Helvetia. La stratégie Culture du bâti constitue, au sens du mandat du Parlement, une stratégie (partielle) sur la culture contemporaine du bâti. En vertu d’une compréhension globale de la culture du bâti ainsi que des bases légales de la protection de la nature et du paysage, l’élaboration rapide d’une stratégie partielle sur le patrimoine bâti et sa préservation relève de la plus grande importance.
  • Avec la récente ratification de la convention du Conseil de l’Europe sur la valeur du patrimoine culturel, la « Convention de Faro », la Confédération a pris de nouveaux engagements au niveau national. Avec le lancement réussi, en 2018, de la « Déclaration de Davos » exigeant une culture du bâti de qualité en Europe, la Suisse ouvre la voie sur le plan international. Si ce texte pose un jalon pour ce qui est de la reconnaissance de la pertinence culturelle de cette thématique, il exige également, sur le plan national, un cadre financier et des mesures concrètes proportionnelles aux ambitions déclarées.

Les organisations suivantes soutiennent cette prise de position:
Patrimoine suisse SHS, Archijeunes , BSA/FAS, EspaceSuisse, BSLA/FSAP, KSD/CSCM, Materialarchiv, S AM, SIA, VSI/ASAI. Une réponse detaillée à la consultation fédérale suivra en septembre 2019.

Veuillez adresser vos questions à:
Stefan Kunz, secrétaire général Patrimoine suisse, tél.: 079 631 34 67, courriel: stefan.kunz(at)heimatschutz.ch
Dr Claudia Schwalfenberg, chargée de la culture du bâti SIA, tél.: 079 395 23 88, courriel: claudia.schwalfenberg(at)sia.ch 

Recevoir nos communiqués de presse

Vous êtes journaliste ou rédacteur et désirez recevoir régulièrement nos communiqués? Laissez nous vos coordonnées.

 

> Inscription