Imprimer

Détails

Jeudi, 5 novembre 2015

Le Val Bavona – une vallée tessinoise à nulle autre pareille!

Vue sur la salle «La vallée en mutation» (Photo: Benjamin Hofer)

Une salle avec «vue» sur le Val Bavona (Photo: Benjamin Hofer)

Vue sur l’espace d’exposition (Photo: Benjamin Hofer)

Cloches et toupins du Val Bavona (Photo: Benjamin Hofer)

Essayez donc! Le temps d’une photo, les visiteurs peuvent se vêtir comme les «Bavonese» il y a un siècle. (Photo: Benjamin Hofer)

Entrée dans la Villa Patumbah: la fenêtre «donne» sur le Val Bavona (Photo: Benjamin Hofer)

Patrimoine suisse a inauguré aujourd’hui sa première exposition temporaire à la Maison du patrimoine à Zurich. «Le Val Bavona – une vallée tessinoise à nulle autre pareille» est consacrée à ce paysage culturel unique et à ses habitants. Elle illustre la mutation entre hier et aujourd’hui et porte un regard sur le futur. L’exposition en deux langues (allemand/italien) peut être visitée jusqu’au 29 mai 2016 au rez de jardin de la Villa Patumbah.

La Maison du patrimoine a été ouverte en 2013 à la Villa Patumbah. Son objectif est d’aiguiser la perception de l’environnement bâti au travers d’expositions et de multiples activités de médiation culturelle. Avec cette première exposition temporaire, la Maison du patrimoine ouvre une fenêtre sur le Tessin et propose une plongée ludique dans le Val Bavona.

L’exposition
Des parois rocheuses abruptes et des blocs gigantesques caractérisent le Val Bavona, une vallée latérale au fond du Val Maggia. Durant des siècles, les habitants ont modelé cette contrée inhospitalière et ont tiré le meilleur parti du sol aride. Ils ont bâti des constructions sous roche, planté des châtaigneraies, entretenu des alpages et établi douze hameaux au fond de la vallée qu’ils occupent aujourd’hui encore durant la belle saison. Le paysage culturel qui en est résulté constitue un héritage unique, menacé de disparition. «De nombreux habitants des régions urbanisées du pays n’ont pratiquement plus de relation avec l’économie alpine. Ils apprécient certes les pâturages lors de leurs balades mais rares sont ceux qui savent pourquoi ces paysages sont si attrayants, qu’ils doivent être entretenus et que cela a un prix», explique Karin Artho, directrice de la Maison du patrimoine et co-curatrice de l’exposition. «Notre but est de transmettre des informations sur l’économie alpine traditionnelle et de nous interroger sur la préservation et l’avenir de ces paysages culturels.»

La conception de l’exposition s’inspire des rochers du Val Bavona. Des blocs de pierre en carton sont disséminés dans les salles, comme après un éboulement, et servent aussi bien de panneaux d’information que de séparations spatiales. Les visiteuses et les visiteurs sont invités à participer activement – ils peuvent ainsi poser vêtus en «Bavonesi» pour une photo.

Programme complémentaire
Les petits comme les grands sont les bienvenus. Le programme complémentaire com-prend des visites guidées publiques ou une lecture tirée de l’œuvre de Plinio Martini, écrivain originaire du Val Bavona. Lors des après-midis familiaux, nous partons à la recherche des nouvelles et des anciennes histoires de la vallée. Un atelier pour les enfants offre la possibilité de s’essayer à la garde des chèvres et de découvrir de près les talents de «paysagistes» de ces animaux. Les esprits audacieux peuvent aussi s’inscrire à l’une des deux missions bénévoles dans le Val Bavona et apporter ainsi une aide à la population indigène pour l’entretien de ce paysage culturel. Ce programme complémentaire s’ajoute à la riche offre de la Maison du patrimoine qui comporte des visites théâtrales, des ateliers et d’autres animations pour les familles. Le site www.maisondupatrimoine.ch donne tous les détails.

L’oracle du patrimoine bâti
L’exposition permanente «Le Patrimoine à fleur de peau», installée au rez de chaussée de la Villa Patumbah, accueille une nouvelle animation ludique: l’oracle du patrimoine bâti. Les visiteuses et visiteurs choisissent leur monument préféré parmi plus de 100 sites en Suisse, ils testent leurs connaissances et reçoivent un message.

Pour toute question et information:
Karin Artho, directrice de la Maison du patrimoine, info(at)maisondupatrimoine.ch
044 254 57 91/92


Impressum de l’exposition
Direction du projet, concept de l’exposition, textes: Karin Artho, directrice de la Maison du patrimoine; Judith Schubiger, médiatrice culturelle, Maison du patrimoine; Ariana Pradal, commissaire d’exposition
Scénographie de l’exposition: gasser, derungs Innenarchitekturen
Graphisme: Stillhart Konzept und Gestaltung
Soutien pour le contenu: Fondazione Valle Bavona
Soutien financier: Pro Helvetia, Ernst Göhner Stiftung, Sophie und Karl Binding Stiftung, Fonds Suisse pour le Paysage


Patrimoine suisse et la Villa Patumbah
La Maison du patrimoine est gérée par Patrimoine suisse. L’association loue la villa à la Fondation Patumbah et a installé en août 2013 la Maison du patrimoine au rez de chaussée et au rez de jardin. L’étage supérieur, où sont installés les bureaux du secrétariat central, peut être découvert à l’occasion d’une visite guidée. Le parc historique est un jardin public de la Ville de Zurich.

Fondazione Valle Bavona
Créée en 1990, la Fondazione Valle Bavona assure la sauvegarde des anciennes constructions ainsi que l’entretien du paysage et s’engage en faveur des habitants de la vallée. Patrimoine suisse apporte son soutien à la fondation depuis 1995. Jusqu’à présent, quelque 2 millions de francs ont été investis dans la préservation concrète du paysage culturel et dans la sensibilisation à cet héritage. Ces moyens financiers considérables ont pu être consentis grâce à un legs important confié à Patrimoine suisse par l’ancien chef d’orchestre de la Tonhalle de Zurich Hans Rosbaud et son épouse Edeltraud.

Recevoir nos communiqués de presse

Vous êtes journaliste ou rédacteur et désirez recevoir régulièrement nos communiqués? Laissez nous vos coordonnées.

 

> Inscription