Touristische_Grossbauten_Scapa.jpg
Imprimer

Grands projets touristiques

Prise de position

On assiste depuis quelques années au lancement toujours plus fréquent de nouveaux grands projets pour l’hébergement et les loisirs des touristes. Patrimoine suisse est d’avis qu’une attention beaucoup plus soutenue doit être portée sur le choix des emplacements et l’aménagement des grands projets touristiques. L’association présente un document de prise de position qui précise ses vues et ses attentes en la matière.

Les plans de grands projets touristiques connaissent aujourd’hui une haute conjoncture. A Champéry par exemple, le groupe « Maisons de Biarritz » planifie un complexe de logements de vacances comportant plus de 900 lits. De tels projets suscitent de grands espoirs économiques, pas seulement dans les régions marginales, et sont souvent présentés comme la seule chance de survie d’une région. D’où la difficulté pour les autorités et la population d’examiner d’un œil critique les tenants et aboutissants de ces projets. Le danger existe que des intérêts économiques à court terme relèguent à l’arrière-plan les préoccupations de développement durable et les valeurs culturelles.

Patrimoine suisse estime que le développement durable, le choix de l’emplacement et la forme des constructions de tout grand projet touristique doivent faire l’objet de beaucoup plus d’attention que jusqu’à présent, et ceci dès le stade des travaux de planification. C’est pour cela que Patrimoine suisse a formulé différentes exigences dans sa récente prise de position. L’une dicte de relier tout centre touristique aux infrastructures touristiques et à la zone construite préexistantes et de les harmoniser. Sur le plan culturel aussi, les constructions doivent répondre à des exigences élevées. Patrimoine suisse préconise un développement de la culture du bâti de qualité architectonique convaincante et rejette la création de « mondes de rêve ». Patrimoine suisse considère qu’il va de soi que les grands projets touristiques doivent être exemplaires sur le plan de la consommation de ressources.

Le document de prise de position de Patrimoine suisse veut montrer quelle est la position de l’association et ce qu’elle attend de la part des investisseurs, de la population, des autorités et des associations. Le but est que ces desiderata soient pris en considération dès les premières phases de planification et contribuent à améliorer ainsi la qualité des projets.

Lex Koller

Patrimoine suisse rejette une abolition de la Lex Koller aussi longtemps que la législation sur l’aménagement ne prescrira pas des mesures plus incisives contre la prolifération de nouvelles résidences secondaires. Patrimoine suisse a protesté contre l’autorisation d’exception que le Conseil fédéral a octroyé pour le grand projet touristique d’Andermatt. Une exception qui devrait le rester à en croire la réponse de la Cheffe du DFJP. « Il est improbable qu’une entreprise étrangère veuille jamais créer un projet analogue, et de plus dans une région présentant les mêmes conditions qu’Andermatt » a déclaré la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf à Patrimoine suisse par lettre du 18 avril 2008.

Grands projets touristiques

La prise de position sur les grands projets touristiques en format PDF.

 

> Télécharger

Prises de position

Les autres prises de position de Patrimoine suisse.

> Pour en savoir plus